mercredi 13 juillet 2011

Le Voyage dans le Guangdong - La ville de Zhapo (Jour 3)

Lorsque le car est arrivé à Zhapo, un truc m'a fait trop marrer : D'habitude les gens qui proposent des voyages au noir se bousculent pour trouver des clients (je me rappelle encore à la Grande Muraille, dès qu'on est descendus du car qutre personnes se battaient presque pour nous emmener), mais là c'était particulièrement drôle : On n'était même pas encore descendu que les gens couraient pour être les premiers à nous proposer des voyages !

Ussain Bolt qui cour le 100 mètres-taxi

Ce sont en fait des conducteurs de moto-taxi, qui sont payés moins de 2 yuans le trajet. Pas cher hein, en réalités ils ont des partenariats avec les hôtels des environs, qui les payent pour tous les clients qu'ils ramènent.


Plutôt sympa la moto

Vu qu'on voulait pas se faire arnaquer (ben oui on savait pas où ils nous menaient, si c'était un hôtel de luxe, ou combien ils touchaient sur le prix de la chambre, qui aurait pu augmenter de beaucoup par rapport à si on était venus de nous-même), et qu'on voulait aussi visiter un peu, on n'en a pas pris.

Lorsqu'on est sortis de la station, nous étions sur le trottoir d'une très longue rue, qui était décorée avec des arbres de type palmier. Il faisait chaud (nous arrivions entre midi et 13 heures), le soleil tapait fort, on se serait cru à Cannes !



On a marché le long de la rue, en attendant de trouver une rue transverse pour aller vers la plage. Bon, à première vue on aurait dit que tout était beau mais il y avait quand même encore quelques trucs "à la chinoise".

Des maisons en constructions parsemaient le boulevard

En fait nous étions sur la rue qui était parrallèle à celle qui longeait la mer. Lorsque nous avons trouvé un petit chemin qui reliait les deux, un paysage magnifique nous a frappé.

Bon en fait c'était juste une jolie plage. Mais y'avait quand même un parc aquatique à côté !

L'entrée du parc

Vu l'heure, on s'est dit que la première chose qu'on allait faire était de manger un bon truc local. Et les trucs loccaux sont des poissons. On avait l'embarras du choix pour les restaurants, de toute façons ils vendaient tous la même chose... On a cherché un restaurant qui semblait pas trop cher.

Tous les restaurants du coin mettaient en vitrine des poissons, crustacés et autres fruits de mers qu'ils vendaient au demi-kilos : En Chine, on l'unité de mesure de base est le demi-kilo, le jin (斤). Ensuite, les poissons choisis seront cuisinés à la vapeur, en sauce ou frits.


"Mangez-moi, mangez-moi !"
Vu qu'on voulait pas trop s'embêter à calculer, j'ai demandé à la dame de nous faire à manger pour 200 yuan.
Ah oui, ici on peut parler en cantonais ! Depuis le temps que je voulais le faire... Enfin pas à tous, beaucoup sont des gens immigrés qui viennent pour chercher du travail. Dommage...

Une table ronde, pour quatre, c'est la classe.

Il n'y avait pas grand monde, en même temps il faisait un peu tard

La dame était plutôt gentille, elle nous a proposé une multitude de plats, et pas un unique gros poissons ! Allez, quelques photos de bouffe, ça faisait longtemps.




Ce qu'on prenait pour du poivron...

...était en fait du piment ! pas très fort, heureusement pour Augustin.

En Chine on peu servir un bol de riz (1 yuan), ou une "bassine" entière (10 yuans). On devrait faire la même chose en France...



Une fois à peu près repus (finalement pour 200 yuans y'avait ptet pas assez), on a continué de longer la route pour trouver un hôtel. Une dame en moto-taxi nous a proposé de monter, mais on a refusé.
Au passage, Augustin a pris une noix de coco à un prix exhorbitant.

On a visités plusieurs hôtels...

Celui-là coûtait un peu cher

Ils avaient même une piscine intérieure !
... Mais après en avoir trouvé aucun qui nous convenait, on s'est résolus à suivre la dame qui devait connaître les coins sympas.
Au moins, on allait un peu plus vite.




En fait elle a juste longé la mer un peu plus loin, pour nous déposer devant un hôtel qu'on aurait fini par trouver si on avait continué nous-même ! Mais bon, c'est pas très grave, en plus il coûtait pas cher (80 yuans par personne, c'est le moins cher de tous les hôtels qu'on a trouvé jusqu'à présent !). Li a demandé à la dame combien elle gagnait pour ça, juste pour savoir, et elle a pas voulu nous le dire mais nous a fait comprendre que c'était un petit paquet.

L'hôtel était plutôt sympa !

On avait les chambres 402 et 403.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire